C'est une éternelle bataille entre nécessité et vélocité, entre exaspération et accélération. L'enthousiasme pour ce classique de la course poursuite n'a rien perdu de son souffle au cours de la carrière de Bip Bip (alias Road Runner) et de Vil Coyote qu'illustrent deux douzaines de dessins animés de la Warner Bros. Malchanceux mais inventif, Vil Coyote met au point des stratégies toujours plus élaborées, et en apparence infaillibles, pour capturer Bip Bip qui, faisant fi de tout danger, évite toutes les embûches. Selon les commentaires de Chuck Jones dans "Chuck Amuck: The Life and Times of an Animated Cartoonist", le créateur du fameux duo et directeur de l'animation a obéi, en accord avec ses collaborateurs, à des règles simples mais strictes :


Règle 1 : Bip Bip ne peut blesser Vil Coyote sauf en hurlant "Bip ! Bip !"

Règle 2 : Aucune force extérieure ne peut blesser le Coyote - si ce n'est sa propre incompétence ou les produits Acme. L'inaptitude de Vil Coyote, due à un comportement obsessif et maladif vis-à-vis d'un Bip Bip qu'il ne peut capturer, est aggravée par la qualité médiocre des produits Acme. Ceux-ci semblent, en effet, opérer efficacement pour tous les utilisateurs mais pas pour Vil Coyote, qui les teste au péril de sa vie ou au risque d'y laisser une patte. Dans "Opération lapin" (Operation: Rabbit), par exemple, Vil Coyote utilise les produits Acme pour construire un piège sophistiqué et attraper Bugs Bunny. Inévitablement, l'appareil tombe en panne et Vil Coyote est à nouveau vaincu.

Règle 3 : Le Coyote peut s'arrêter à tout moment s'il n'était pas aussi fanatique. (Rappel : "Un fanatique est une personne qui redouble d'efforts en oubliant le but de sa poursuite" - George Santayana).Bien sûr, il n'est pas question pour Vil Coyote d'abandonner car à chaque tentative il est certain de réussir. C'est certainement pour ce type de personne que les programmes à 12 niveaux ont été inventés. Un conseil : il faut d'abord vouloir renoncer.

Règle 4 : Jamais de dialogue, excepté le légendaire "Bip ! Bip !" ou, à l'occasion, une inscription laconique sur une pancarte au moment même où Vil Coyote réalise qu'il court douloureusement à sa perte.

Règle 5 : Bip Bip doit continuer de courir pour la seule raison qu'il est un roadrunner.

Règle 6 : Toute l'action doit se dérouler dans le milieu naturel des deux personnages, le désert du Sud-Ouest américain. Tous les éléments pour créer un dessin animé comique y sont présents : routes sinueuses, pics et canyons, cacti et rochers et tout ce qui peut défier les théories de physique conventionnelles. Dans l'épisode classique réalisé par Chuck Jones "Les voilà repartis" (There They Go-Go-Go!), un Vil Coyote affamé sculpte un poulet en utilisant la boue du désert. Autre trouvaille des créateurs : lorsque Bip Bip file à toute allure, l'effet de frottement met le feu à la route et brûle les pieds de Vil Coyote. Pris d'une folie subite, il tente en vain de capturer sa proie à l'aide d'un objet hétéroclite : une corde, une fronde, une catapulte avec des boulets à pointes de fer, une échelle piégée et un amoncellement de rochers.

Règle 7 : Tout outil, arme ou équipement mécanique doit provenir de la compagnie Acme Corporation.On découvre ici le premier exemple de "branding" dans le commerce américain ! Pourtant pas même un piège birman, un mur d'acier ou une vitamine pour les muscles fabriqués par Acme ne pourront aider Vil Coyote face à un Bip Bip supersonique dans "Abus dangereux" (Stop! Look! Hasten!)

Règle 8 : Utiliser aussi souvent que possible la loi de la pesanteur comme ennemi numéro un du Coyote. Un autre épisode classique de Chuck Jones, "Omelette aux gnons" (Scrambled Aches)", montre Vil arrosant un roc dans l'espoir de le faire pousser et d'écraser Bip Bip comme une galette. Le résultat est sans surprise : le rocher grossit tellement qu'au moment où le coyote le soulève pour le lancer, le rocher écrase Vil Coyote suivant le principe bien connu de Newton !

Règle 9 : Le Coyote est toujours plus humilié que blessé lorsqu'il échoue. Facile à dire pour nous !

Règle 10 : Le Coyote doit toujours recueillir la sympathie du public. Du fameux Bip, Bip aux dérapages controlés et autres arrêts sur image, les amateurs de courses effrénées continuent d'apprécier les aventures de Vil Coyote et de son astucieux partenaire, Bip Bip.